Le saut dans le Co-vide !

Ce ne sera pas fini avant que ça soit fini ! (sic)

Déjà 57 jours 7 heures 19 minutes de déconfinement !

Confinés » Le bal masqué

Le bal masqué

Masques et cie

La folie des masques

En route pour le 11 mai, la course aux masques est commencée. Chacun est prié de s’équiper ou d’équiper les autres.

FFP2, chirurgicaux, alternatifs, fait maison, nous découvrons un autre univers. Objets de tous les désirs, de toutes les craintes, ils deviennent une obsession.

Ils font les titres de la presse, le JT ouvre sur leur pénurie. Objet de santé publique, ces masques sont devenus arme politique. Chez nos élus, on pointe volontiers l’incurie des autres mais on s’abstient de s’engager, de se mouiller plus avant.

Les prix flambent portés par nos angoisses et la pénurie qu’elles provoquent. Le libre marché est tout sauf solidaire.

Passées polémiques et angoisses, nous faudra t-il nous habituer à vivre ainsi dissimulés ? En aurons nous pour chaque occasion et chaque comportement ?

Une litanie de besoins

Un quotidien durablement masqué interpelle. Aurons-nous des masques ordinaires pour la semaine et ceux du dimanche ? Existera t-il des masques de cérémonie assortis au noeud papillon du smoking ?

On imagine facilement la mode s’emparer du sujet. Les collections hiver-été du prêt à masquer sont peut-être même déjà en cours de conception.

Porterons nous des protections de sport en gore-tex, étanches pour la piscine, d’autres ignifugés pour fumeurs ? Ces dernières auront-ils un orifice pour cigarettes, cigares ou pipes ? Certaines professions en auront-elles adaptées aux contraintes du métier, masques de clown et d’employés de pompes funèbres ? Les inventeurs de génie vont s’en donner à coeur joie.

Il faudra sans une imagination débordante pour concilier protection et repas au restaurant ou pour inventer le masque de scène d’un chanteur à la mode. Le carnaval devra se réinventer.

Masques camouflés pour chasseurs, en latex pour sado-masos, électroniques pour la liberté conditionnelle, sponsorisés aux couleurs des marques, bi-masques pour amoureux, tout est à venir. Gageons que nous ne serons pas déçus et que le pire sera au rendez-vous.

Espérons surtout que tout cela reste hypothétique et ne se produise pas. Mais avec l’humain le pire et le meilleur se côtoie souvent.

Partagez cet article.

Pin It on Pinterest