Le sursaut dans le Co-vide !

Seconde vague !

Depuis 80 jours 20 heures 45 minutes 38 secondes, on remet ça : confinement, saison 2 !

Ethnologie du confinement

A peine deux jours confinés et l’on distingue déjà assez nettement trois grandes familles d’activités :

Les travailleurs (ou plutôt télé-travailleurs confinés)

Adultes ou enfants, on les trouve toujours plongés dans un devoir, un rapport ou un mail. Les collègues ou copains/copines sont loin et la concentration s’en ressent. Ici, il n’y a pas de machine à café, ni de cour de récré pour perturber l’assiduité. Le travailleur est à fond !

Si le télé-travailleur tout neuf est ravi de pouvoir associer travail et confort de la maison, l’entourage devient vite plus circonspect. Obligation de marcher sur la pointe des pieds, coups de téléphones à proximité de la force vive de la maison prohibés (et ne parlons pas de la télé), le salarié ou écolier délocalisé peut vite devenir un apprenti tyran !

nettoyage voiture, la vie confinée Les activistes

Souvent version “Mr Hyde” du premier groupe, l’activiste oeuvre pour lui même. La débauche d’énergie se concentre cette fois sur l’environnement immédiat du confiné.

Grand ménage de printemps, rangement, tri, bricolage, jardinage (si jardin il y a), tout est prétexte à un grand remue ménage qui vient bousculer la belle organisation des travailleurs et la douce quiétude des glandeurs.

L’ouragan domestique risque fort le conflit s’il se trouve en présence des autres catégories.

Les glandeurs (et fiers de l’être)

Qu’ils soient temporairement débarrassés des obligations du travail ou plus définitivement, les glandeurs assument. Le confinement est une parenthèse magnifique qui tombe à pic pour satisfaire leur besoin de contemplation. Le hamac ou la canapé est le meilleur ami du glandeur.

Dans les cas les plus extrêmes, la pousse des ongles de pied devient pour eux une activité à temps plein.

 

Soyons clairs, les faits ne sont pas aussi strictement définis et il n’est pas rare que l’on change de catégorie. Le travailleur acharné du matin peut devenir un glandeur prosélyte très rapidement.

Partagez cet article.

Pin It on Pinterest