Le saut dans le Co-vide !

Ce ne sera pas fini avant que ça soit fini ! (sic)

Déjà 84 jours 17 heures 26 minutes de déconfinement !

faire un gâteau, la vie confinée Le confinement stresse, l’ennui nous guette et la déferlante d’informations toutes plus sombres les unes que les autres n’arrange rien.

C’est désormais le concours Lépine d’idées pour s’occuper. Ce qui rebutait hier devient follement attractif aujourd’hui.

Les journées peu à peu trouvent un rythme différent. Pour ne pas perdre pied, on se force à les structurer. Nous devenons tous des “maîtres de l’horloge”.

On alterne entre télé-travail et télé tout court, la rêverie retrouve sa place, les fourneaux et la cuisine sont devenus un lieu de vie très couru.

Les livres sont mis à rude épreuve, les mauvaises herbes disparaissent des jardins. Passer l’aspirateur dans la voiture, ranger de fond en comble une bibliothèque, taches trop souvent repoussées qui trouvent enfin une armée de petites mains pour les accomplir.

En arrière plan reste cependant la durée prévisible de nos réclusions. Chacun gère à sa façon le temps que l’on sait déjà devoir être long. On fait mais par tranche, on découpe les actions, on balaie “demi-dalle” par “demi-dalle” (spéciale dédicace à Uderzo, à lire et relire Asterix Légionnaire).

La discussion, les presque veillées d’antan reviennent par la petite porte, les groupes se soudent, liés par nos multiples fils invisibles. Une chose est d’ores et déjà prévisible, nous sortirons profondément modifiés de cette parenthèse.

Pin It on Pinterest