Le sursaut dans le Co-vide !

Seconde vague !

Depuis 164 jours 3 heures 25 minutes 57 secondes, on remet ça : confinement, saison 2 !

Confinés » Le con-plot du jour : 15 avril 2020

Le con-plot du jour : 15 avril 2020

Coronavirus encore : Des coupables inimaginables

Une évidence sous nos yeux

Coronavirus encore : Et si l’impensable était en train de se dérouler sous nos yeux ? Comme à chaque fois, il faut chercher qui profite de cette situation.

Même si nous n’osons affronter la vérité, elle est pourtant devant nos yeux. Tellement évidente que nous passons à coté sans (oser ?) la voir.

Soyons objectifs et réfléchissons à ces quelques points indéniables :

  • Qui n’a plus d’obligation de se rendre à l’école depuis bientôt 1 mois ?
  • Qui bénéficie d’une indulgence et d’une attention soutenue de la part des adultes ?
  • A qui vont profiter les conditions d’attributions des examens, diplômes et autres sélections sérieusement assouplies pour pallier aux conditions particulières de cette année scolaire ?
  • Qui n’est pas atteint (sauf rarissimes exceptions) par cette maladie ?

Pour qui se donne la peine d’affronter le concret en face, la réponse est évidente.

Oui, c’est de plus en plus probable, ce sont sans doute certains de nos propres enfants qui sont à l’origine de cette pandémie.

Le pouvoir aux enfants

Coronavirus encore : en 2020, il est devenu de plus en plus facile de jouer aux apprentis sorciers de la génétique. Le matériel est relativement accessible et le coût pas toujours faramineux.

L’ensemble de la documentation scientifique sur le sujet est à portée de clic pour qui sait chercher.

Certains de nos enfants sont devenus des petits génies sans que parfois nous nous en rendions compte. Ils maîtrisent les sciences, les outils informatiques. Le gout du secret d’une chambre d’adolescent est une garantie de pouvoir oeuvrer en paix. Le soin que nous apportons à respecter l’intimité de nos progénitures fait le reste.

Il faut voir la réalité en face, nous avons affaire à une génération avide de pouvoir et qui ne recule devant rien pour se l’approprier. Certains d’entre eux ont sans doute passé le cap dans le plus grand secret et ont diffusé leur réalisation sous notre nez.

Allons nous être victimes de nos propres enfants ? La question doit être posée sans attendre !

L’intégralité de cette nouvelle est bien évidemment totalement farfelue et à surtout ne pas prendre au sérieux.

Partagez cet article.

Pin It on Pinterest